Aller au contenu principal

EPLEFPA Guadeloupe

Résultats examens session 2021

Résultats examens session 2021

           

                                                                                                           STAV2 2021 100% de réussite: 1TB, 2B, 9AB

    

     BTS DARC 2021 64% de réussite : 5 mention AB                            BAC PRO2 CPH 100% de réussite : 1TB, 2B, 5AB                                                                                            

   7 juillet c’est la fin de l’année scolaire pour les lycéens et c’est aussi la proclamation des résultats aux examens.

Cette année 2020-2021 comme la précédente année scolaire, n’était pas ordinaire, mais marquée par une préparation (une majorité de cours à distance) , un mode d’évaluation  (contrôles continus et grand oral) inédits.

Les résultats au lycée agricole  Alexandre Buffon  sont mitigés :

100% de réussite au BAC général, au BAC technologique et en BAC  pro productions horticoles.

Les autres BEPA et BAC pro enregistrent une petite baisse des admis, mais c’est surtout en BTS que les résultats sont les plus insatisfaisants.

Félicitations aux reçus et à leurs enseignants !!!

Les moins chanceux devront redoubler d’efforts l’année prochaine.pas "ca i la pou'w dlo pa ka chayé'i"

Etude sur les freins et leviers de l'autosuffisance alimentaire

Efetivo - Gestão de territórios hídricos - CIRAD - Fortaleza, CE       AFD-logo - France générosités

Etude sur les freins et leviers à l’autosuffisance alimentaire : vers de nouveaux modèles agricoles dans les DROM.  (mars 2021)

En octobre 2019, le Président français ,Emmanuel Macron en visite à la Réunion annonçait l’objectif d’autosuffisance alimentaire dans les DROM (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, et Réunion) d’ici 2030.

 Dans cette optique 5 chercheurs du CIRAD ont mené une étude visant à renseigner de manière factuelle la situation de l’autosuffisance alimentaire dans chacun de ces territoires. Ces derniers ont certes en commun des traits (éloignement, insularité, étroitesse du marché, risques naturels, dépendance vis-à-vis de l’extérieur, etc…mais Ils ont aussi des spécificités ; d’où la nécessité de prévoir des schémas différents.

3 thématiques ont été prises en compte : la production, l’alimentation, les politiques publiques. Une vingtaine de leviers qui faciliteraient l’accession à l’autonomie alimentaire sont identifiés.

Dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique favorable à l’éclosion de nouvelles valeurs, de théories de développement économique, cette étude peut permettre de mieux repenser l’autosuffisance alimentaire et les moyens d’y parvenir.

La collection fourragère du LEGTA

La plateforme fourragère d’origine a été mise en place en 2008 sur la base d’un programme RITA (Réseaux d’Innovation et de Transfert Agricole) mené par IKARE (Institut Karibéen et Amazonien de l’Elevage) sur l’exploitation agricole de l’EPLEFPA.

 Quand ce programme atteint ses objectifs sur le volet collection, un nouveau projet collection est étudié. Il a pour  objectif de créer un support pédagogique pour les apprenants, les professionnels et le tout public.

C’est  cette collection que le public a pu visiter lors de la manifestation Bik Agrinov le 9 février 2021.

Installée sur l’exploitation  aux abords du rond-point de Jabrun, cette collection est le fruit d’un travail pluridisciplinaire de l’équipe  BAC PRO CGEA sur 3 années scolaires.

 Le chantier a bénéficié du matériel de l’exploitation : tracteur, microtracteur, gyroboyeur, débroussailleuse, remorque; et des matériaux : terre, fumier, copeaux, végétaux, sable .Un partenariat avec la Région Guadeloupe et une entreprise de Jarry pour récolter des fûts a été mis en place.

Le chantier piloté par le Professeur de zootechnie, Mr PRUDENTE Eddie s’est étendu sur 3 années scolaires selon différentes étapes :

2016-2017 : préparation du sol (labour, remodelage, mise en jachère, enlèvement

                     D’adventices), délimitation du parcellaireavec la collaboration du Professeur     

                     deMathématiques

2017-2018 : Entretien de la pelouse gazonnée, démarches et finalisation des besoins,   

                     Récupération de fûts à Jarry et découpage (un fût=2 bacs) , chargement   des

                     bacs en substrat.

2018-2019 : Installation des fûts,  alignement avecle Professeur d’aménagement,

                    Installation du système d’irrigation avec le professeur d’agroéquipement.

Mise en place d’échantillon dans les bacs avec les Professeurs d’agronomie et de biologie

Affichage et pose des panneaux d’identification par les apprenants. Fin des travaux

    La collection comporte une liste longue de plus de 30 variétés de plantes fourragères et de services telle : bananier, araquis, bracharia decumbens, canavalia (pois blanc), crotalaria, glyricidia, herbe de guinée, herbe de para, liconi, manioc, merkel, pangola, patate douce, pois d’angole, sorgho,

ti-pois………..

                    L’intérêt pédagogique

Est double : la collection sera disponible au CDI et accessible au tout public par QRCODE.

Pour les apprenants il s’agit d’un apport complémentaire aux ressources du CDI  et un support pédagogique davantage  attractif puisque la visualisation des différentes espèces facilite le travail  d’identification et l’apprentissage.

A travers des panneaux explicatifs portant le nom scientifique, le  nom vernaculaire, les propriétés, les usages, nous découvrons l’intérêt de ces herbes que nous croisons régulièrement au bord des routes et dans nos jardins.

              Le rôle de ces plantes

Les légumineuses sont toutes plantes de services, les graminées sont reconnues comme fourrage à rendement élevé à haute valeur nutritive pour les herbivores ruminants , ex :Baharia  decumbens, herbe de guinée, araquis

Elles ont parfois de multiples fonctions : élimination de mauvaises herbes, prévention de l’érosion ex : crotalaria. Elles sont utilisées comme haies d’alignement, engrais vert, rodenticide, stabilisant des sols,

ex : glyricidia

La collection fourragère du LEGTA  permet aux apprenants, aux agriculteurs, au public auquel elle est accessible de reconnaitre la valeur de végétaux jusqu’alors considérés comme de « vieilles herbes » et leur rôle dans l’environnement. Afin de la compléter toute plante fourragère à destination de l’alimentation animale sera la bienvenue.

Ci-dessous quelques photos legendées de plantes de la collection :

 

Entreprendre en Lycée 2021 (copie 1)

Dans le cadre d’ « Entreprendre en Lycée », vous avez la possibilité de voter pour les mini-entreprises du lycée agricole :

« Ti ambalaj an nou » qui fabrique des lunchbox  en bambou principalement

      « Crocheco » qui fabrique des crochets pour ouvrir les portes et appuyer sur des boutons sans contact pour protéger les personnes. Le public visé est surtout les personnes âgées en manque de mobilité.

Attention, le vote est possible jusqu'au 22 mai 2021 : https://www.entreprendre-en-lycee.com/vote-prix-du-public

 

 

 

 

 

 

 

 

    Des agricultures alternatives

    Des agricultures alternatives

    Les formes d’agriculture dites alternatives sont multiples. Ce sont des systèmes de production qui résultent d’une volonté de

    s’opposer au modèle dominant représenté par l’agriculture intensive.

    Elles ont pour objectif :

    • la préservation de l’environnement
    • l’amélioration de la qualité de vie
    • la création de liens
    • la production de qualité

    Quelques exemples  de pratiques en Guadeloupe

    Guadeloupe : l’aquaponie nouvelle agriculture urbaine

    L’aquaponie est un système qui unit la culture de plante et l’élevage de poissons. Les plantes sont parfois cultivées sur des billes d’argiles pouvant être irriguées en circuit fermé par de l’eau  provenant d’aquarium ou sont élevés les poissons. Les poissons sont nourris par les végétaux et les insectes et leurs excréments nourrissent les plantes.

    En Guadeloupe, pour les terres chlordéconées ou pas fertiles l’aquaponie permet de faire pousser les plantes hors sol sans risque de contamination. Les cultures grandissent dans l’eau sans aucun apport de terre.  Les ravageurs comme les escargots ou les fourmis manioc ne sont plus une menace.

    Beaucoup de projets sont à l’étude, sur des surfaces de plus en plus étendues, comme la culture de cristophines à Saint-Claude.

           

    Projet : jardin Toi et Moi à la résidence Lauricisque                                          Ferme de mamie    Mémène, Lamentin Guadeloupe           

    à, Pointe à Pitre..  A découvrir le 21 mai pour la fête de la nature

    La canne en héritage

    La canne en héritage

     

    La récolte de canne à sucre a commencé début mars officiellement. Elle a été pénalisée par une forte et longue sécheresse de l’année 2020 et une saison de pluies tardive.

    Les problématiques chaque année sont les mêmes : baisse du tonnage, baisse du rendement, salaires jugés insuffisants par les petits planteurs.

    Malgré ces difficultés de la profession, découvrons les portraits de 2 femmes dans la canne, d’après un reportage de RCI.

    Il s’agit de Marlène CANGUIO 79 ans ex athlète multiple championne de France et Antoinette NABAL, présidente de CUMA, Nouvel Essor.

    De génération différente, ces 2 femmes reçoivent en héritage la canne, bravent les difficultés pour poursuivre la tradition

     

    youtu.be/GBzEaRBGTn8

    Récoltes 2021 1    Pour elles, la motivation première pour le travail de la canne, n’est pas l’argent mais la passion de la terre, du travail en pleine nature ; qui serait en même temps un bon  moyen de se ressourcer.

          Ces femmes offrent un bel exemple d’attachement  aux valeurs et à terre .

           Espérons que leurs exemples inpirent plus d'un.

                  

     

    Mon potager, mon école

    Les élèves de l’Ecole Elémentaire  Christian Robert de  Saint-François participent à la coupe de France du potager qui a commencé  en janvier 2021.

    Ce concours a pour objectif d’encourager à la création et l’entretien de potagers dans les établissements scolaires Français.

    Dans un premier temps ces écoliers ont profité d’un projet de sensibilisation à l’agriculture initié par les élèves du Lycée Agricole de Baie-Mahault.

    Ils ont découvert les animaux de la ferme, des pratiques agricoles (semis), des produits agricoles.

    Après quoi, ils passent à la création de leur potager et décident de concourir.

    Ce concours a l’avantage  de sensibiliser à l’agriculture, de susciter des vocations. Le potager se révèle un excellent outil pédagogique  pour apprendre à connaitre la nature, à produire, à s’approprier des notions de développement durable, d’alimentation saine.

     

     

     

     

    "Le Lycée agricole expose son savoir-faire local à Paris" au SIA 2020

    Dans le cadre d’in PIC, projet d’initiative et de communication, 6 étudiants de BTS accompagnés de leur professeure d’éducation socio-culturelle, Mme LORI-DELFOLIENicole ont exposé leur projet alliant le potentiel mellifère en zone de bananeraies.

    Le PIC qui est évalué pour l’obtention du BTS tient compte de la capacité d’initier un projet, de le valoriser et de le communiquer.

    Pour ce faire les étudiants ont travaillé en partenariat avec le LPG (les producteurs de Guadeloupe) et APIGUA (les apiculteurs de Guadeloupe) .Dix producteurs expérimentent déjà l’apiculture en bananeraies d’après une convention qui met l’accent sur la réduction de pesticides et la préservation de la biodiversité.

     Les étudiants se sont installés sur le stand des producteurs de banane de Guadeloupe et de Martinique au Salon International de l’Agriculture du 21 au 1er mars. Avec pédagogie ils ont exposé leur projet avec vidéo à l’appui et dégustation de produits divers (farines de banane, manioc, gâteaux, miel) *

    Ce fut une mission accomplie avec succès auprès de milliers de visiteurs (dont le premier ministre Edouard Philippe et autres personnalités politiques) qui ont apprécié et félicité l’initiative des étudiants et de l’enseignante.

         

         

     Découvrez les vidéos réalisées par les étudiants: "De Paris à Guadeloupe une cuvée de miel très spéciale" et "les produits du lycée agricole de la Guadeloupe au salon de l'agriculture 2020 en cliquant sur les liens :

    www.facebook.com/.106879605998916/video/.1066527340384893/

    www.youtube.com/watch

     

     

    FOUYAPEN dèmen!

     

    Le centre INRAE Antilles Guyane et l’association «   Nouvelwa » ont organisé une grande table ronde publique pour le développement d’une filière fruit à pain en Guadeloupe,  le  jeudi 06 mars 2020 à la salle des fêtes  du Lamentin.

    Objectif : Mise en place d’un projet autour du fruit à pain avec l’ensemble  des  acteurs : consommateurs, agro transformateurs, restaurateurs, artisans, chercheurs, financeurs, décideurs producteurs.

    Programme : 

    •    Rétrospective des actions 
    •    Restitution du séminaire autour de l’autonomie alimentaire
    •   Table ronde animée par M. HOTON Claude ingénieur culturel et Mme MINATCHY Nathalie ingénieure agro-alimentaire
    •   Dégustations
    •   Animation par le groupe carnavalesque  Karukéra  stars

    La conférence s’est tenue devant une salle comble.  De nombreux témoignages ont retenu l’attention dont celle d’un jeune collégien de 4° friand de fruit à pain et fervent admirateur de l’association qui le promeut.

    L’importance et la diversité de l’auditoire et des participants ont traduit l’intérêt porté au sujet.

    Le fruit à pain originaire d’Océanie a été beaucoup consommé en Guadeloupe dans les familles pauvres et classes moyennes et surtout mal consommé (bouilli à l’eau salée). De ce fait il a été longtemps dénigré.

    Aujourd’hui il retrouve sa lettre de noblesse car reconnu  pour :

    •   Ses valeurs nutritionnelles (ex : riche en amidon, en fibres, faible valeur glycémique, donc aliment de choix pour les diabétiques)
    •   Ses qualités gustatives : peut être consommé en pain, gâteau, gratin, confiture, frites,etc
    •     Ses autres utilisations : bois pour la fabrication de meubles, feuilles utilisées en artisanat, bourgeon, écorce, latex en Océanie servent à soigner l’asthme, les angines et à panser les plaies.

    De nombreuses idées ont émergées sur la collecte, la transformation, la culture de la plante et de son fruit. Parmi les réalisations, on retient le verger de M.Dacalor à Capes terre Belle-Eau, la confection de « pots » pour les nourrissons, la production de farine et semoule par M. Van Heineggen.

    Nul doute qu’avec le concours de l’INRAE pour la sélection et l’amélioration des espèces, la persévérance des autres acteurs, on assistera à une véritable organisation de la filière fruit à pain; qui pourrait alors contribuer à notre sécurité alimentaire.

    Le chef FIRPION du LEGTA dévoile ses recettes dans KANNARI PANN

    Découvrez le magazine local Guadeloupe d'Edwina Nasso " Kannari pann" le mag que vous pouvez lire en ligne.

    Son ambition est de présenter les éléments du patrimoine gastronomique guadeloupéen avec un certain nombre d'intervenants de la chaîne alimentaire :les producteurs, les produits et leurs propriétés, les transformateurs agroalimentaires, les recettes de chefs cuisiniers ou de grands-mères.

    Dans ce numéro qui met à l'honneur des produits de saison comme l'avocat et le corossol notre chef cuisinier Guy Firpion et d'anciens élèves y ont collaboré :

    - Hugues Occibrun :titulaire de BTS DARC et chef d'entreprise 100% zeb

    - Jessica Piperol :  titulaire de BAC STAV option transformation;  responsable qualité de formation

    - Leviste Taillepierre : titulaire de BEP horticulture et BAC PRO paysagers devenu agro-transformateurde fruits.

    Découvrez en ligne ce magazine richement illustré de photos magnifiques et au contenu qui allèche les papilles en cliquant sur le lien ci-dessous.

    kannaripann.com

    "Regards croisés" avec Nathan Rangassamy et Nicole Touvin

     

     

     

    Après Alexandre Lachagès, c'est le duo Nathan Rangassamy Nicole Touvin qui es mis en valeur dans "regards croisés".

    Avec le bagage acquis en BTS DARC et complété par une Licence Professionnelle ADRET( agriculture des régions chaudes et entrepreunariat en milieu rural), Nathan pense s'istaller en élevage de porcs en plein air BIO

    Découvrez la totalité de l'interview en cliquant sur le lien

    https://agriculture.gouv.fr/devenir-eleveur-de-porcs-en-plein-air-bio

    Caribbean Week en Guadeloupe

    Du 09 au 15/12 "the Caribbean week" , la semaine de la caraïbe est organisée en Guadeloupe par la collectivité régionale en partenariat avec le CORECA, le réseau mutiacteur Karib Horizon et le SEM'ACT.

    Cet èvènement marque l'adhésion de la Région à l'OECO(organisation des états de la caraïbe orientale).

    Il a surtout pour objectif de dresser un bilan des actions de coopération menées par la Guadeloupe dans la caraïbe. Différents secteurs sont concernés :

    - l'environnement (en particulier : les comportements face au changement climatique)

    - la coopération agricole

    - la coopération universitaire

    - la coopération scientifique

    - la coopération culturelle

    Les manifestations se déroulent à différents endroits: faculté, maison rurale de Wonche, espace régional du Raizet

     L'occasion est donnée par la mission coopération du LEGTA coordonnée par madame Kancel-ZénonOdile de nouer des liens avec les délégations d'Antigua, de Barbuda, Dominique,Grenade, Anguillla, Iles vierges britanniques, Monserrat, Saint-Kitts, Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent,les Grenadines. Cette mission privilégie particulièrement parmi ses actions la mobilité des apprenants de l'EPL dans la caraïbe.

    Lundi 09 a été organisée au lycée une rencontre entre les étudiants de BTS et une intervenante de Sainte-Lucie accompagné de M. Julien Mérion. Ils sont intervenu sur l'histoire de Saint-Domingue et Sainte-Lucie, l'impact de l'agriculture dans leur PIB,l'orientation économique des gouvernements, le développement de l'agrotransformation et de l'agrotourisme.

    Mardi 10, quelques étudiants de BTS ont assisté à la table ronde sur l'agriculture responsable et durable dans la Caraïbe ; en présence : du CORECA, l'APECA, l'INRA, les associations (bwa lansan,nouvelvwa), les représentants d'associations de sainte-lucie, dominique, haïti.

    Chacun a fait part de ses expériences dans la pratique de l'agroécologie ou dans la contribution à son développement: jardins communautaires, diffusion de méthodes et de savoirs en direction des scolaires, de la population , des petits agriculteurs.

    Les étudiants de BTS2 DARC ont proposé une restitution de leur stage à l'INCA de Cuba.

    A l'issue de cette matinée M. Merion est arrivé à la conclusion que : face à l'émergence d' un modèle d'agriculture caribéen, il est nécessaire d'associer les politiques éducatives et les politiques citoyennes. Il faut aussi s'interroger sur la coopération, quel rôle lui attribuer, et quelle fonction à la société civile

     

     

                                 

       intervention de Mme KANCEL-ZENON  et des agro transformateurs de Guadeloupe : M. DACALOR

                                                                                     

    Une bonne nouvelle est à noter : c'est que séduite par les présentations , les discussions,   la délégation Haïtienne a décidé  de mettre en place une structure de formation agricole publique en Haïti. Une coopération avec l'EPLEFPA de Guadeloupe est vivement sollicitée.

     

    .

     

    Semaine culturelle Africaine

    Un collectif d'associations africaines(Cameroun, Cote d'ivoire, Bénin) a organisé la 3°édition de la semaine culturelle africaine du 7 au 10 novembre 2019 en collaboration avec le Lycée Agricole de Guadeloupe.

    Dans ce cadre-là sur le thème: Agriculture: échanges d'expérience et d'initiatives en Afrique et aux Antilles, 2 ateliers ont réuni des apprenants autour d' intervenants.

    Dans le premier atelier les étudiants de BTS ont visionné une vidéo sur" l'agriculture intégrée à Songhaï au Bénin" et des courts métrages réalisés  par Mariette MONPIERRE sur "les femmes dans l'agriculture "avec des élèves du lycée . Ils ont écouté les interventions de Mme Lise CONDE économiste, sur les défis environnementaux dans la Caraïbe et en Afrique, et de M. SEJOR, apiculteur.

    Dans le deuxième atelier, les élèves de seconde ont rencontré des agro-transformateurs(fruit à pain, manioc) autour de l'association "nouvelvwa" et des "délices de nanah". Ils ont échangé sur les origines de l'arbre , les étapes de sa croissance, les différentes utilisations du fruit, des feuilles, etc. Ils ont dégusté les préparations à base de fruit à pain.

    La matinée a été riche d'informations sur l'agriculture ( systèmes, transformation, installation) et trop courte pour satisfaire la curiosité de tous; si bien que les organisateurs du lycée prévoient hors semaine culturelle, un prolongement de l'action agro-transformation.

    L'ALESA du LEGTA aux ANMLF

    Des membres de l'ALESA(association des lycéens, étudiants, stagiaires et apprentis) CAMAN Fanelli, NEGRE Thalia accompagnées d'un professeur d'ESC (éducation socio-culturelle) : Mme DELFOLIE Nicole, ont participé à Blois du 21 au 24 novembre aux ANMDL(assises nationales des maisons de lycéens).

    Les associations lycéennes ont pour rôle de porter les projets en matière de culture, d'arts, de sports, d'humanitaire. Elles assurent l'animation et oeuvrent pour l'amélioration de la qualité de vie au lycée.

    Ces assises de Blois préparées de bout en bout par une centaine de lycéens bénévoles sur le théme de l'enjeu climatique a reçu plus d'un millier de lycéens français.

    Parmi les temps forts :

    • Des repas sans viande:l'idée est que" pour sauver la planète; il faut réduire sa consommation de viande"
    • Un festival pour le climat : Avec : concert, clean walk (action citoyenne de ramassage des déchets), ciné débat, etc
    • Une assemblée générale(pour voter les orientations)
    • Un village des initiatives : ou les grandes valeurs et les grandes thématiques étaient défendues par les associations:

              - Lutte contre les discriminations : sexisme, racisme, homophobie

              - Economie sociale et solidaire (ESSA)

               -Ecole populaire (SOCRATE, ADOSEN) 

       

          De nombreuses initiatives ont retenu l'attention de la délégation de Guadeloupe, notamment:

    •  La formation BAFA  brevet d'aptitude aux formation d'animation, financé par(la formation devrait être dispensée dès le premier trimestre 2020 pour une dizaine de lycéens.
    • Les ECO -DELEGUES : Ce sont des élèves volontaires qui s'engagent  pour le développement durable et qui  vont impulser dans leur établissement des projets dans ce sens  puisqu'ils sont le lien entre le projet d'établissement et leur classe. Cette idée doit être soumise à la Direction prochainement
    • Les goodies(objets publicitaires) peuvent être utilisés à des fins publicitaires et dans un esprit écologique à l'exemple des gobelets